15/07/2009

Art et humain

Minimalisme des moyens
Maximalisme des sensations
C'est donc cela
 
Qui fait frémir
Qui fait sentir
Qui fait que l'on est
 
Parce que l'on s'ouvre
A autre chose
A quelque chose que l'on avait pas imaginé
 
Pas oser poser dans un acte
Pas oser accomplir
Et pourtant ressentir comme soi
Par simple regard
Par unique sens
Par sens unique
 
Car l'on ne l'aurait pas accompli
Mais l'autre l'a fait
L'autre a pu
L'autre a franchi
L'autre a dit
 
Admirable sensation d'être autre qu'un animal
Par la puissance de ces sensations
Purement humaines
Exclusivement humaines
Passionnément humaines
 
Tremblement
Frisson
Dégout
Admiration
Rejet
 
C'est l'art tel qu'il doit
Etre et continuer à être
 
Depuis le moment de la création de l'oeuvre
Jusqu'à son autodestruction
Par elle-même
Ou par l'Homme qui ne peut plus la comprendre
Ou par l'Homme qui doit la rejeter
Par intérêt propre
Par médiocrité
Par autodestruction
 
L'oeuvre d'art est donc destinée à disparaître
Par se faire remplacer
Par se faire décaler
Par se faire démoder
 
Jusqu'à son remplacement par une autre oeuvre
Qui se fera remplacer
Qui se fera décaler
Qui se fera démoder
 
Comme les humains
Nous, femmes et hommes
Qui doivent donc vivre tant qu'ils sont
Même s'ils ne sont oeuvres d'art
Juste simplement vivants
Et pourvus d'intelligence
 
Tellement humain
Tellement art
Art humain

02:03 Écrit par Alive dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.